Skool Marseille

Skool Marseille

Comment se tenir à bonne distance de son temps ? Comment comprendre la complexité d’un monde continuellement en mouvement? Comme être ce que l’on appelle des contemporains ? Comment penser le monde du siècle en cours et ses enjeux majeurs ? Comment ensemble relier l’ici avec l’ailleurs pluriel, mouvant, mobile ? Comment penser le devenir d’ici dans sa relation à ce mouvement de l’ailleurs ? Comment être en résonance avec cette marche du siècle en échangeant avec des penseurs et acteurs de notre temps résidents de la ville ou la communauté urbaine ? Comment ensemble construire et penser le monde de demain ?

Notre société est en pleine mutation. Elle est fondée aussi sur des rapports de flux de nécessaire solidarité. La rue comme lieu de la diversité sociale, des pratiques culturelles et des mécanismes de la sociabilité est un espace propice pour le partage des connaissances et la mise en commun des compétences, éléments majeurs à d’éventuelles solutions aux problèmes mondiaux : l’intelligence collective.

Comment naissent, se pratiquent et se transmettent les savoirs. Certes la première étape de la construction des connaissances est celle d’une spécialisation structurante fondée sur l’accumulation des connaissances élaborées par les générations passées, la seconde étape est celle de l’innovation, un enrichissement hybride des disciplines et une prise de risques indisciplinée. Les idées circulent, s’échangent et se confrontent.

– Partie 1. La rue devient un lieu de rencontres. Sur des écrans géants, des abribus, des surfaces numériques, dans des dispositifs sonores, dans un square, sur une place, un marché, les quais du port, les abords des musées, les arrière-cours d’immeubles, des intellectuels, des chercheurs, des scientifiques, des artistes, des sportifs, des personnes partagent leur réflexion et leur vision du devenir dans une des huit thématiques retenues : agriculture, économie, écologie, monde, santé, science, sport, technologie. Se construit ainsi un écosystème d’échanges permettant d’interconnecter plusieurs sources documentaires et de s’inscrire dans le mouvement du monde avec ce point commun entre tous les intervenants : Marseille et son devenir dans l‘espace méditerranéen.

– Partie 2. Les savoirs ne naissent pas dans l’univers éthéré et intemporel des idées. Comme tant d’autres activités humaines, ils sont le produit de savoir-faire où les gestes de la main accompagnent les opérations de l’esprit, où les mouvements de la pensée prennent forme et matérialité grâce au maniement des objets, des instruments et des signes. Des actions sont conduites auprès des passeurs de savoirs que sont les enseignants et les éducateurs en charge de soutien scolaires et parascolaires prolongent les réflexions et échanges entendues ou vues dans l’espace urbain pour les mettre en relation avec les apprentissages éducatifs.

Les objectifs

L’Ecole dans la rue

marseille-web
marseille2web